Le dauphiné libéré du 22/01/2013

Une loi bientôt votée prévoit d’imposer des fusions entre facultés. Le président de l'Université de Savoie redoute une concentration sur Grenoble.

« Nous avons tout d’une grande. On ne se considère pas comme une petite université, par la taille et par les résultats. Pour la première fois, on va dépasser les 13 000 étudiants cette année. Alors on souhaite qu’on respecte l’Université de Savoie », annonce d’entrée Denis Varaschin, président de l’établissement.

Les finances sont saines. Les effectifs en hausse. Les taux de réussite bons. L’offre de formation diversifiée. Le niveau de recherche excellent. Des postes supplémentaires en vue. Seul nuage au-dessus de l’Université de Savoie : la loi bientôt votée (en mars prochain) qui prévoit d’imposer des fusions entre facultés.

Le président redoute une concentration sur Grenoble

Lire la suite...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir