Communiqué de presse de la coordination contre le Lyon Turin

le 05/07/2012

Une délégation de la coordination ira au forum contre les grands projets inutiles du 7 au 11 juillet 2012.

 

Thumbnail imageLe 2ème forum européen contre les grands projets inutiles imposés aura lieu à Notre Dame des Landes, en France (en Loire Atlantique près de Nantes) du 7 au 11 juillet 2012. Il se situe dans la continuité du premier, forum thématique du forum social mondial, qui s'est tenu fin août 2011 au Val de Susa, en Italie. Ce premier Forum était consacré aux Grands Projets Inutiles liés aux transports, la Coordination des Associations Opposées au Projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes, invitée, a été très heureuse d'y participer.

 

La coordination contre le Lyon Turin considère le projet de Lyon Turin Ferroviaire comme entrant dans la catégorie des projets inutiles pour plusieurs raisons :

Ce projet n'est pas justifié, ni par le trafic voyageur, ni par un trafic fret suffisant. Il n'y a pas d'augmentation de trafic ni voyageur, ni fret depuis 1994. (la remontée des chiffres de 2010 n'est que le réajustement de la crise de 2009).

Se référer à : http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/11/07/04/blank/02/02.html

Texte du collectif Belledonne Ouest faisant partue de la cordination contre le projet Lyon-Turin

source : lesmollettes.eu

 

A/ Faiblesse de l'amélioration environnementale, faiblesse du dés-engorgement routier.
Il est faux de prétendre que le Lyon Turin constituera une avancée majeure en terme environnemental ou routier.

En la Savoie il passe 2 053 camions sous le Fréjus chaque jour, 4 700 poids lourds traversent Chambéry et 1 991 circulent sur l'axe Grenoble/Montmélian.
Seuls 1 000 camions effectuent le trajet Lyon Fréjus, les autres proviennent de la région de Chambéry ou Grenoble.

Il restera au minimum 4 700 poids lourds qui circuleront en Savoie pour le transport régional et les voitures qui sont au nombre de 100 000 par jour représente en équivalent émission 20.000 camions, le projet intervient donc sur 4% des émissions de CO2 !

En Haute Savoie ce sont 8 000 camions/ jour qui circulent pour 1 600 sous le tunnel du Mont Blanc. Même si la totalité des camions transitant par le tunnel se rendait à Lyon, il resterait sur le département 6 400 camions auxquels il faut ajouter les voitures qui représentent la pollution de 10 000 camions en moyenne.

Sur les deux départements l'économie d'émissions serait de 6,39% dans le cas d'un report illusoire de 100%.

Document de la coordination contre le projet Lyon Turin fret voyageur, dont est associé le Mouvement Région Savoie

source : lesmollettes.eu

 

L'accident du 13 avril à Chambéry démontre l'urgence de transférer sur le rail le fret routier qui peut l'être et de diminuer le trafic voitures en constante augmentation à Chambéry, en Isère, en Savoie et Haute-Savoie par le développement de transports en commun fréquents et efficaces.


Le projet de ligne nouvelle Lyon Turin soumis à enquête publique ne répond pas aux attentes légitimes d'améliorations de la sécurité routière, de la situation environnementale, des transports en commun de proximité, de l'utilisation des deniers publics.

LE MRS PREND POSITION CONTRE LE PROJET PHARAONIQUE DU LYON-TURIN

 

lgv_lyon_turinLe Mouvement Région Savoie (MRS), par une délibération de son bureau du 14 avril 2012, prend position contre le projet du Lyon Turin et rejoint ainsi un grand nombre d’associations qui se sont prononcées depuis le début de l’enquête publique qui s’est terminée le 19 mars et dont les conclusions devraient être connues vers le 10 mai prochain.

Nous publierons prochainement un dossier complet et argumenté sur ce projet qui montre que le transport des camions sur le train n’est plus qu’un alibi. Il s’agit, en fait, d’un projet totalement déraisonnable au regard de son coût total (Plus de 20 milliards pour les travaux, 15 milliards de déficit d’exploitation, un impact écologiques des travaux sans précédents sur la Savoie : non chiffré, mais durable)

Le dramatique accident qui s'est produit à Chambéry ce vendredi 13 avril 2012 démontre l'urgence de  transférer le fret routier qui peut l'être, sur le rail et de diminuer le trafic voitures en constante augmentation dans le bassin Chambérien.

Le projet de ligne nouvelle Lyon Turin ne répond pas à cette attente légitime.

Les médias français sont d'une objectivité extraordinaire. Je ne parlerai pas de mensonges, mais d'omissions. C'est dans le choix des sujets traités que l'on donne de l'importance à ce que l'on souhaite, et que l'on dissimule sous le tapis ce qui dérange.  Les déboires judiciaires d'un homme politique français à New-York, rien de tel pour enfumer l'actualité...

A la fin des années cinquante, nos valeureux soldats partaient "pacifier" l'Algérie. Ils participèrent à quelques évènements. En mai 1968, il y eu quelques évènements aussi... En 1986, un gentil nuage radio-sympathique contourna notre frontière.
Plus récemment, une planète a connu de graves émeutes de la faim, mais ce ne devait pas être la notre. L'Islande a connu des éruptions, jamais de révolution. D'ailleurs, on se demande bien pourquoi les Espagnols pourraient s'indigner.

Le Val de Suze est une jolie vallée alpine, juste derrière la frontière. Elle est appelée à être  développée prochainement. Elle sortira enfin du moyen âge et de l'agriculture vivrière grâce à une ligne grande vitesse rejoignant Lyon à Turin. C'est un paradis annoncé pour les investisseurs, mais n'en parlons pas trop... Elle est très tranquille, quoique, en raison d'orages annoncés, il soit vivement déconseillé d'y faire du camping en ce moment.

Aujourd'hui heureusement, il y a aussi des blogs pour s'informer...

LB

Source Photo : no TAV

 

 http://www.centpapiers.com/100-000-a-dire-non/75553
http://www.lepost.fr /article/2011/06/28/2535703_lgv-lyon-turin-de-la-democrature-a-la-guerre-civile.html
http://www.20minutes.fr/ledirect/752207/plus-180-blesses-manifestation-contre-ligne-tgv-lyon-turin
http://www.lepost.fr/article/2011/07/04/2540014_lgv-lyon-turin-quand-la-pieuvre-s-agite.html
http://www.tsr.ch/info/monde/3247424-tgv-lyon-turin-de-violents-heurts-entre-policiers-et-opposants-ont-eu-lieu-sur-le-chantier-au-val-de-suse-i.html
http://www.kabyle.com/articles/dans-le-val-de-suze-le-combat-des-arp%C3%A9tars-amazighs-des-alpes-17732-30062011.html

Le « TGV Lyon Turin » puis la LGV « fret » puis « l’Autoroute ferroviaire »

Une réunion publique, suivie d’un débat au sujet du LYON TURIN est organisée le 6 mai 2011 à la Motte Servolex Salle des Pervenches, à coté de la Mairie, à 19h30.

Intitulé de la réunion : Lyon Turin, un projet obsolète ? Quel plan B ?


Il y a près de 30 ans, les personnels du Consulat d’Italie travaillant à Lyon et ceux du Consulat de France travaillant à Turin et faisant l’aller-retour chaque semaine dans les 2 sens émirent l’idée d’une LGV reliant Turin et Lyon leur permettant de gagner environ 30 mn par trajet, soit 1h par semaine, de trajet !

 

Ce projet ne vit jamais le jour du fait de son coût, mais lors de la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc, tous les camions (jusqu’à 7000/jour) se reportant sur le tunnel du Fréjus, les populations grondèrent « réagir ! » et l’idée du Lyon Turin fut relancée, pour calmer les populations, en y ajoutant une option fret, obligeant de fait à creuser deux tunnels, doublant du même coup le coût de percement puisque le TGV roule plus vite que les vieilles loco de la SNCF qui tirent les wagons de marchandises.

 

15 ans après, le transport fret de la SNCF est passé de 11,3 millions de tonnes par an sur la ligne historique du Fréjus à moins de 4 millions en 2010 (divisé par 4).