Messe en patois « Lo Rèi de l’Univer » en Vallée d’Aoste

Le patois n’a jamais été une langue liturgique en Vallée d’Aoste. Seules les prières étaient récitées en français, qui fut ensuite remplacé par l’italien. Ce n’est qu’à l’occasion de la VIIème Fête valdôtaine et internationale des Patois, qui a eu lieu à Aoste en septembre 2010, que la décision fut prise par l’Assessorat de l’éducation et de la culture de promouvoir l’écriture et la célébration d’une messe en patois. Après une première dans la cathédrale d’Aoste, le projet est devenu itinérant à l’intention de toutes les paroisses qui souhaitent l’accueillir.

Il s’agit d’une messe chantée pour chœur d’hommes et orgue sur un texte en patois inspiré des Ecritures, qui adopte comme mélodie, reprise dans ses quatre parties, celle d’un chant religieux traditionnel en Vallée d’Aoste « Je te salue ». Quelques extraits ont été magistralement interprétés par le Chœur de Saint Ours lors du concert d’ouverture de la 1002ème Foire de Saint Ours le 29 janvier dernier

Ce n’est probablement pas la première messe composée dans une langue régionale mais celle-ci participe à la diversité linguistique de l’Europe, dans l’esprit de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires (Strasbourg, 5 novembre 1992).

Après tout, l'Arpitanie vaut bien une messe !

PO

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir