En 1977, dans l'Avenir est notre affaire, Denis de Rougemont écrivait déjà : « Ce n'est pas seulement la toute puissance de l'Etat qui est à redouter, mais c'est bien plus son impuissance là où il faudrait agir (circulation automobile, sociétés multinationales, pollution). »

Dans le monde merveilleux du "progrès" technique, les esprits d'anticipation sont toujours pris pour des rabats-joie. Force est de constater que les mises en garde de de Rougemont sur l'urbanisation et la croissance incontrollées auraient méritées de ne pas rester lettres mortes.

La France est

 

le, sociétés multinationales, pollution). »

L'équipe du Mouvement Région Savoie (MRS) vous adresse ses meilleurs voeux pour cette nouvelle année.

Depuis la capitale, il est clair que les Savoyards, n'existent pas. Pas plus que les autres peuples ou populations de montagne. Comme toutes les lois décidées à l'assemblée nationale, cette réforme n'est que l'illustration de groupes de pression et schémas de pensées très parisiens.

Ce 4 septembre, manifestation en Alsace pour défendre une spécificité : la fermeture des magasins le dimanche.

Bravo à Unser Land, toujours présent dans la défense du Droit Local, ce matin devant l'entrée d'un super marché à Strasbourg !

extrait du manifeste pour la refondation du Mouvement région Savoie

 

Le MRS souhaite redonner tout son sens au mot démocratie. Il attache beaucoup d'importance à ouvrir de nouvelles réflexions dans le contexte de notre monde « moderne », mondialisé et numérisé.

Une démocratie ne se décrète pas par le haut de la pyramide, elle se construit depuis la base. C'est autour de l'Agora, que s'organisaient les démocraties des cités de la Grèce antique. A la sortie du Moyen-Age, c'est autour de communes, de villes-États ou de cantons que se sont développées les premières formes de démocraties nouvelles. La démocratie ne peut être que le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple.

Au regard des défaillances du régime politique français, bien trop souvent apparenté à une oligarchie, nous souhaitons apporter notre contribution pour dessiner une sixième république, fédérale, plus humaine et plus équitable.

Le fédéralisme.

Dans un État aussi grand que la France, il ne peut y avoir de démocratie sans que soit établie une organisation fédérale. Le fédéralisme est la concrétisation d'une réelle décentralisation, à la fois accomplie et équitable. Accomplie, car le fédéralisme permet l'émancipation des territoires : la possibilité de prendre des initiatives en fonction des spécificités locales. Équitable, car par le biais de mécanismes de péréquation, il permet d'équilibrer l'économie des régions entre-elles sans privilégier un centre, ni négliger les extrémités.

Le fédéralisme différencié désigne un système politique où grandes et petites entités territoriales cohabitent et développent chacune leurs règles de fonctionnement suivant leurs spécificités et leurs moyens.

La subsidiarité

Le principe de subsidiarité est une règle primordiale du fédéralisme. Il consiste à laisser les décisions se prendre à l'échelon le plus adapté, en privilégiant tant que possible la proximité avec les citoyens.

L'initiative populaire

Dans plusieurs pays européens, comme en Suisse par exemple, les citoyens peuvent d'eux-mêmes, suite à une pétition validée par un nombre suffisant de signatures, provoquer des prises de décisions significatives. Notons, à titre d'information, que le statut Albertin, mis en œuvre en 1848 au royaume de Piémont Sardaigne et donc en Savoie, fut la première constitution au monde à reconnaitre les pétitions et à initier une forme de droit à l'initiative populaire (article 57 du statut Albertin).

Les contre-pouvoirs

La concentration des pouvoirs mène inévitablement aux abus. En France, à tous les échelons, le contrôle de l'exécutif par l'opposition et les citoyens est insuffisant.

Dans notre cinquième république, la distribution des pouvoirs se résume trop souvent au bipartisme. Le renforcement des contre-pouvoirs nécessite de passer par des scrutins proportionnels à tous les niveaux. Il requiert aussi la mise en place de mécanismes de contrôle et d'évaluation de l'action publique.

En outre, le rôle des associations est d'une grande importance, il nécessite d'être mieux reconnu. Elles sont des lieux où se rassemblent et débattent les populations, des lieux où émergent leurs aspirations. Elles sont aussi l'œil critique du peuple sur les décisions des représentants.

Lire la suite du manifeste

La création d'un site web avec Joomla est simple, le déploiement de ce site exemple vous y aidera.
Les quelques principes de base présentés ci-dessous vous guideront dans la compréhension de ce logiciel.

Qu'est-ce qu'un Système de Gestion de Contenu ?

Un système de gestion de contenu (SGC ou CMS de l'anglais Content Management System) est un logiciel qui vous permet de créer et gérer des pages Web facilement, séparant la création des contenus de la gestion technique nécessaire à une diffusion sur le web.

Le contenu rédactionnel est stocké et restitué par une base de données, l'aspect (police, taille, couleur, emplacement, etc.) est géré par un template (habillage du site). Le logiciel Joomla permet d'unir ces deux structures de manière conviviale et de les rendre accessibles au plus grand nombre d'utilisateurs.

Deux interfaces

Un site Joomla est structuré en deux parties distinctes : la partie visible du site appelée «Frontal» de Frontend en anglais et, la partie d'administration pure appelée «Administration» de Administrator.

Administration

Vous pouvez accéder à l'administration en cliquant sur le sur le lien «Administration» présent dans le module de menu «Menu membre» visible après vous être connecté sur le site ou, en ajoutant /administrator dans l'URL après le nom de domaine (exemple : www.mon-domaine.com/administrator).

Utilisez le nom d'utilisateur et le mot de passe créés lors de l'installation de Joomla.

Frontal

Si votre profil possède les droits suffisants, vous pouvez créer des articles et les éditer depuis l'interface frontale du site.

Connectez-vous par le module «Connexion» en utilisant le nom d'utilisateur et le mot de passe créés lors de l'installation de Joomla.

Créer un article en frontal

Lorsque vous êtes connecté, un nouveau menu nommé «Menu Membres» apparaît. Cliquez sur le lien «Créer un article» pour afficher l'éditeur de texte et d'insertion de médias.

Pour enregistrer l'article, vous devez spécifier à quelle catégorie il appartient ainsi que son statut de publication. Pour le modifier, cliquez sur l'icône d'édition Editer un article.

Vous pouvez travailler sur des articles non publiés ou de publication programmée dans le temps et, dans le cadre d'un travail collaboratif, ne les rendre visibles qu'à un groupe d'utilisateurs donnés avant de les rendre publics.

En savoir plus

Une pleine utilisation de Joomla requiert certaines connaissances approfondies que vous pourrez acquérir dans la documentation officielle de Joomla ou sur le site d'aide francophone et dans le forum officiel ou le forum francophone.