Le MRS est un mouvement libre et autonome

Sa liberté de parole lui permet de faire valoir ses positions fédéralistes et régionalistes.

Même si sa proximité avec Europe-écologie est notoire, le MRS est libre de ses prises de position sur tous les grands sujets savoyards. Ainsi, avons-nous clairement dit que nous étions opposés au JO de 2018, aux gaz de schistes ou encore au projet de palais des congrès au bord du lac d’Annecy.

Nous avons fait de nombreuses propositions dans le domaine institutionnel, dont, bien évidemment puisque c’est notre objet : la création d’une région Savoie à part entière.

 Les activités du MRS sont celles d’un mouvement politique. Le bilan de nos activités 2011 atteste de la variété de nos actions. (voir ci-dessous).

 

La région Savoie : un enjeu politique

Si nous sommes actifs, il faut bien noter que l’objectif du MRS, la Région Savoie, n’est pas atteint encore. En effet, nous sommes dans une année pré-électorale qui ne permet pas de referendum et qui ne permettra pas de prise d’initiative en ce domaine.

 L’UMP, après avoir soutenu le projet de région Savoie (voir les déclarations de Michel Bouvard, le dépôt d’un projet de loi en 1998, le projet de création d’un Conseil des pays de Savoie d’ Hervé Gaymard…) est devenu étrangement silencieux sur l’avenir institutionnel de la Savoie. Bien plus, l’UMP de Haute-Savoie s’entredéchire sur la constitution des intercommunalités et des pôles métropolitains.

Le PS soutient l’émergence de pôles métropolitains autour des villes qui lui sont favorables dans le pourtour du lac Léman avec Annemasse comme ville-centre et le long de « l’axe alpin » centré sur Grenoble, reliant entre elles toutes les agglomérations socialistes d’Annemasse à Valence. Une telle réorganisation territoriale aurait pour effet de déstructurer les politiques régionales et d'affaiblir les autres territoires. Il pourrait rendre impossible la création d'une Région Savoie.

Europe Ecologie Les Verts (EELV) soutient au contraire la régionalisation et demande le retrait de la loi territoriale. EELV s’est prononcé pour la création de la Région Savoie, qui est au programme d’Eva Joly, sa candidate à l’élection présidentielle.

 

 Quinze ans d'entente et cinq ans de partenariat avec les Verts.

Les deux mouvements se sont rapprochés avec succès pour les élections européennes (3 élus pour le sud-est : 2 Verts et 1 régionaliste) et pour les élections régionales (4 Verts, 3 non Verts et 1 régionaliste ont été élus) avec des scores supérieurs à 20%.

Aux scores habituellement modestes des Verts se sont ajoutées les voix des dissidents du Modem, des nouveaux venus à EELV, du tissu associatif et des régionalistes. Nous aurions pu gagner plus de voix auprès de tous ceux qui nous reprochent l’alliance avec le PS, notamment au centre, car une grande part de l’électorat savoyard et surtout haut- savoyard est majoritairement centriste.

Nos deux mouvements partagent les mêmes valeurs :

  • celles du fédéralisme (respect de la personne, construction des organisations à partir de la base, principe de subsidiarité, proximité démocratique, refus du toujours plus grand…)

  • celles de l’écologie politique, présentée de manière ouverte et humaniste à travers la charte d'EELV1

  • Ils souhaitent des régions à taille humaine dotée d’une plus grande autonomie, tant fiscale que de gouvernance.

Depuis sa création le mouvement des Verts était organisé en « Verts Région Savoie », comme le MRS depuis sa création en 1975. Les deux mouvements ont décidé de se rapprocher en devenant partenaires dans l’action au sein de la nouvelle entité qui se dénomme désormais : Europe Écologie Les Verts Région Savoie.

Le premier congrès régional de ce parti politique rénové s'est déroulé à Cusy le 29 Mai 2011. Trois motions d'orientation régionale ont été soumises au vote des adhérents. La motion « Équilibre », favorable à la mise en œuvre d'une région Savoie institutionnelle est arrivée en tête, avec 36% des voix.

La motion « Émergence » qui affiche « la volonté de maintenir les liens avec le MRS » obtient aussi 29%. Soit au total, 65% des militants écologistes s'exprimant favorablement pour la continuité de l'organisation de leur mouvement en Région Savoie et pour poursuivre le partenariat avec le MRS.

 

 

Une Entente qui mène au succès

Enfin, les deux mouvements ont déjà mené en commun trois campagnes électorales : européennes en 2009, régionales en 2010 et cantonales en 2011. La complémentarité entre les Verts région Savoie et le MRS a été fondamentalement très efficace tout au long de ses trois années de constitution d'EELV RS en termes de partenariat politique,  électoral et de résultats :

  • Européennes : 3 candidats RPS sur la liste sud-est : un élu, François Alfonsi.

  • Régionales : 1 candidat MRS sur la liste pour 73 - 74 : un élu, Noël Communod

  • Cantonales : 6 candidats MRS sur 31 : scrutin uninominal : pas d’élu

Nous serons aussi en campagne pour les législatives et nous soutenons la candidature d’Eva Joly à la présidentielle.

En cette année 2012, après les élections, la conjoncture pourrait être plus propice pour donner une forme d’autonomie régionale à la Savoie.

 

________________________________________________________________________________________________________

Ce que veut le Mouvement Région Savoie (MRS)


Il y a plus de 35 ans que le MRS est constitué en mouvement politique et milite dans ce seul objectif : que la Savoie devienne une Région.

Le MRS est aussi l’un des partis fondateurs de Régions et peuples solidaires (RPS) fédération des mouvements régionalistes (alsacien, basque, breton, corse, catalan, occitan, savoyard).

Il y a souvent confusion entre le MRS et la Ligue Savoisienne. En réalité ces deux mouvements ont des buts très différents. Le MRS est un mouvement régionaliste qui souhaite que les départements de Savoie et de Haute-Savoie soient réunis dans une Région distincte de Rhône-Alpes. La Ligue souhaite que la Savoie redevienne un État indépendantnoel

Rapprochement avec les Verts et Europe Ecologie :

Depuis 1995, le MRS est membre de l’Alliance libre européenne, parti allié aux Verts du Parlement européen. En 2006, RPS étant devenu membre fondateur d’Europe écologie aux côtés des Verts, le MRS se rapproche des Verts Région Savoie. Il participe avec eux à la campagne pour les Européennes de mai 2009 qui voit l’élection d’un député européen RPS, puis la campagne pour les Régionales de mars 2010 avec des candidats MRS sur les listes Europe écologie ; le MRS obtient ainsi un élu à la région Rhône-Alpes (Noël Communod). Lors de ces deux élections, l’apport des voix régionalistes a contribué à faire passer le score des Verts de 7% à plus de 20% en Pays de Savoie.

 

  

Pourquoi ce rapprochement ?

En France, les modes de scrutin ne permettent pas aux partis régionaux de présenter seuls des candidats à ce type d’élections (listes Sud-est pour les Européennes et Rhône-Alpes pour les régionales) ; il leur faut s’allier avec un parti nationalement implanté. Seul Europe écologie partage avec le MRS les valeurs du fédéralisme (subsidiarité, proximité démocratique, régionalisme différencié) et celles de l’écologie politique

Régionales de 2010 : Europe Écologie part en campagne

 

Les Régionales en ligne de mire, Europe Écologie lance un appel aux écologistes savoyards. Cette formation politique, composée à moitié d’élus Verts, a retenu la leçon des Européennes et entend bien faire fructifier ses 19 % récoltés dans le département. Il lui faut pour cela recruter. Seul critère : partager des valeurs communes, tels que le rejet de la consommation excessive et du modèle économique actuel, ainsi que la prise de conscience de l’urgence climatique.

Photo : Thierry Guillot . Chambéry (Savoie ) le 9 novembre 2009. Conférence de presse d’Europe Ecologie en vue des élections régionales. De gauche à droite :, Pierre OTTIN-PECCHIO ( mouvement RégionSavoie ), Ludovic LOTODE ( Verts ), Magalie BUISSON ( attachée parlementaire de Malika ATTOU ), Thierry DUPASSIEUX ( Mouvement Région Savoie ), Gérard BLANC ( responsable local Europe Ecologie ), Daniel BRET ( responsable local Aix Europe Ecologie) ,

Alors hier, des responsables de cette formation (Gérard Blanc et Ludovic Lotodé pour Chambéry, Daniel Bret pour Aix-les-Bains), et des alliés de longue date (Pierre Ottin-Pecchio du Mouvement Région Savoie) ont présenté à la presse la recette qui avait si bien pris l’année passée.

« Les Verts ne veulent pas faire de la politique tous seuls, affirme Ludovic Lotodé. C’est pourquoi on s’est regroupé au sein d’Europe Écologie. Nous avons posé des valeurs. Maintenant, nous lançons un appel à tous les écologistes savoyards pour venir, avec nous, bâtir un programme. »

Surfant sur cette démarche, déjà déployée lors des Européennes, Europe Écologie compte bien « prendre la présidence de la région Rhône-Alpes,  » dixit le porte-parole des Verts Savoie, Pierre Viguié. Pour une "région Savoie"