François Coutin : candidat aux cantonales à Chamoux-sur-Gelon

Remplaçante : Emmanuelle BLANC

coutin
61 ans, marié, 5 enfants, je suis originaire de Saint Pierre d’Albigny
Ingénieur dans l’industrie (Cluses) puis dans les travaux publics, à l’approche de la retraite, je suis disponible et j’ai une bonne expérience du monde des collectivités locales du fait de mes activités professionnelles et par goût et intérêt personnel. Pour information, j’ai toujours été actif et engagé et je suis membre actif du MRS et de l’UEF (Union des Fédéralistes Européens), mouvement européen transnational créé au lendemain de la guerre de 1939-45 qui milite pour une Europe réellement intégrée, avec un gouvernement fédéral qui puisse gérer correctement les problèmes communs que nos pays ne peuvent plus régler individuellement.

 

Suite aux bons résultats d’Europe Ecologie aux élections européennes (2009) et régionales (2010), il importe de confirmer les écologistes dans leur rôle de troisième force politique de France, porteuse d’un réel espoir pour l’avenir. Seuls les écologistes ont une analyse crédible de la crise actuelle, à la différence des grands partis historiques, de droite comme de gauche, qui n’ont toujours pas compris les véritables enjeux de notre époque : dans un monde fini, une croissance infinie est impossible et on ne peut donc pas compter dessus pour résoudre les problèmes sociaux.

Je me présente à CHAMOUX, canton que je connais de longue date, car je suis issu d’une très vieille famille de Saint Pierre et St Jean de la Porte et j’ai des cousins à Coise et dans les communes voisines. Ma remplaçante est Emmanuelle BLANC, fille d’un agriculteur de montagne. Le canton de CHAMOUX est l’un des 19 cantons « renouvelables » en 2011. Il s’agit d’un canton rural, mais proche de l’agglomération chambérienne. Les candidats écologistes et régionalistes feront campagne ensemble et apporteront leurs compétences respectives.


 

Membre du MRS, je crois que la région représente, avec l’intercommunalité, l’avenir du découpage territorial de notre pays, au sein de l’Europe. C’est un échelon particulièrement pertinent en ce qui concerne tous les domaines d’aménagement et de bonne gestion de nos territoires, en bonne proximité des habitants. Mais la taille des Régions doit être raisonnable. La Région Rhône Alpes est plus grande que la Suisse… Aussi nous demandons dans un premier temps la fusion des deux départements savoyards, comme le permet la récente réforme des collectivités territoriales, puis la création de la Région SAVOIE. Les écologistes et les régionalistes sont présents ensemble aux élections cantonales de 2011, pour obtenir une inflexion des actions du département dans le sens de leur objectifs de développement durable et d’une gestion associant mieux les habitants aux décisions.

En particulier, le département doit développer mieux encore ses actions pour :

  • une formation accessible à tous ceux qui le souhaitent, tout au long de leur vie professionnelle

  • une économie sociale et solidaire qui crée des emplois en produisant des biens et services utiles à la société

  • le développement des transports en commun et des modes de déplacement collectifs, partagés et actifs

  • une politique active pour la réduction des consommations d’énergie, le développement des énergies renouvelables et la lutte contre la précarité énergétique

  • un développement des territoires et de l’urbanisme cohérent, avec un développement des constructions neuves ou réhabilitées sobres en énergie.

  • Une meilleure gestion des déchets, pour une réduction des volumes et des traitements améliorés, notamment par des procédés de valorisation.

blanc



Emmanuelle BLANC

23 ans

Employée de vente, 22 ans, fille d’agriculteur, amoureuse de la nature, "je me suis engagée dans l’écologie politique afin de défendre les valeurs environnementales et sociales au niveau local.".















Revue de Presse

Extrait du D.L. :

Thumbnail image

 


mrs mrs

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir