Le fait que Yannick Jadot accueille des autonomistes dans sa liste, dont François Alfonsi, en position éligible, doit faire comprendre que l'autonomie politique est un courant d'idée sérieux, respectable, bienveillant avec les générations futures.


Contrairement aux idées répandues, l'autonomie politique, ce n'est l'obsession de se replier sur soi ou de vivre en autarcie. Bien au contraire, c'est une ouverture sur les cultures locales, à commencer par celle du territoire dans lequel on vit. Et cela amène à se poser des questions d'échanges et de partage, selon des schémas coopératifs et assumés. Les Landers allemands, les Cantons suisses, la Vallée d'Aoste bénéficient de statuts d'autonomie très aboutis, et pour les deux premiers exemples, cela se fait au sein d'un système de coopération fédéral.
Ce même courant de l'autonomie politique, existe en Savoie, depuis 45 ans, à travers le Mouvement Region Savoie (MRS) , qui est malheureusement très peu relayé par les médias locaux. Le MRS porte les questions des vie courante des habitants de Savoie, ce que s'interdisent les partis nationaux qui ne peuvent qu'être complaisant avec le pouvoir parisien qui les met en place.
Les excès et l'absence de contrôle du tourisme font fuir les habitants locaux, et dépossèdent les familles ; l'urbanisation explose et dénature la qualité de vie ; la pollution ne cesse de croître pendant que les lobbies nationaux (autoroutes, incinérateurs) prospèrent ; la formation des jeunes est inadaptée à notre territoire ; nos institutions communales sont malades ; notre démocratie locale disparaît...
Il est temps d'arrêter de s'autocensurer, d'arrêter de faire "remonter" nos problèmes : cela n'a aucun effet. Il est temps d'arrêter d'attendre qu'une disposition bienveillante soit prise par un État central qui ne nous considère pas. Les solutions sont en nous. Prenons-nous en main.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir