Cette image provient de la page facebook "Contre le racisme anticorse". Mais la réflexion peut s'étendre chez nous, en Savoie...

Les Savoyards - Savoyards au sens large : tout habitant de la Savoie - doivent s'interroger sur les dégâts du "complexe du provincial", qui nous a largement été inculqué.
"Crétins des Alpes", "Pauvres paysans au cul des vaches", "Idiots des montagnes" : que d'images malveillantes et abaissantes nous ont été sournoisement adressées pendant des générations.


On raconte souvent que l'on serait aujourd'hui misérables sans les capacités de gestion et d’investissement provenant de la capitale. Pourtant, nos voisins Suisses et Autrichiens, peuples montagnards, s'en sont bien sortis, et même bien mieux sortis tous seuls.

Dès que l'on parle de régionalisme ou d'autonomie de décision en Savoie, des réflexions toutes faites fusent, du type : "Voilà que les gens de la Yaute veulent vivre entre eux !", on crie au folklore savoisien. Dans la gêne, le complexé se sent obligé de faire de la dérision.
Plus grave encore, on voit des maires transformer leur commune jusqu'à effacer tout élément d'identité savoyarde : on bétonne au pied du Mont-Blanc, selon les mêmes schémas qu'en banlieue parisienne.
Quant à la langue arpitane ou savoyarde, malheureusement peu employée aujourd'hui, celle-ci a même été dénommée "franco-provençal", comme si elle n'avait pas son identité linguistique propre.

Il est temps de relever la tête et de s'affirmer. Soyons tout simplement fiers de notre Savoie et confiants dans nos capacités propres, sans chauvinisme, dans le respect des uns et des autres.

 

Laurent BLONDAZ

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir