Les élections sénatoriales du 27 septembre 2020 ont été l’occasion de renouveler le partenariat du Mouvement Région Savoie avec Europe Ecologie les Verts, dans la continuation de l’entente historique entre les régionalistes et les écologistes.


Claude Barbier représente le MRS, en deuxième place d’une liste menée par Jeannie Tremblay (EELV).


Historien passionné et rigoureux, Claude s’est illustré il y a quelques années par la rédaction d’un remarquable travail de recherche sur le maquis de Glières. Il a soutenu une thèse d'histoire à la Sorbonne, sous la responsabilité d'Olivier Wieviorka, professeur à l'Ecole Normale Supérieure, spécialiste incontesté de la seconde guerre mondiale. Cette thèse a fait l'objet d'un livre édité sous l'imprimatur du ministère de la Défense. Son travail méticuleux permet de comprendre cette époque de fin de seconde guerre mondiale, bien au-delà des clichés répandus. En Haute-Savoie, cette période fut extrêmement sombre (contexte de guerre civile, exactions, manipulations médiatiques de tous bords...)

Nous déplorons la grave calomnie dirigée récemment contre lui par l’association CRD 74. Celle-ci prétend dans un communiqué envoyé dans la semaine précédant les élections, et publié ce mercredi 23, dans le Dauphiné Libéré que Claude, par son activité d’historien, conduirait depuis plusieurs années « une campagne de dénigrement et de sape à l’encontre de la mémoire de la Résistance haut-savoyarde », notamment à travers son travail de recherche effectué sur le maquis des Glières.


Si ce travail de recherche révèle que le plateau de Glières n’a pas été le lieu d’une bataille, il n’en demeure pas moins un haut lieu de Résistance contre la barberie du régime de Vichy et de l’occupant nazi. Plusieurs centaines de maquisards s’y étaient réfugiés pour défendre leurs valeurs de liberté et de justice. Cent vingt d’entre eux y perdirent leur vie au cours ou à la suite de l’opération de dispersion engagée à l’approche des troupes ennemis. Rendre compte avec justesse et précision de ce que vécurent ces résistants et du contexte du moment, tel que s’y est attaché Claude Barbier, est l’un des meilleurs hommages qu’il est possible de leur rendre. Nous ne pouvons accepter l’insupportable contresens exprimé en sa direction, qui ne peut s’expliquer que par des considérations indéniablement politiques.


« Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d'égalité, aux fonctions publiques de son pays » proclame l’article n°21 de la déclaration universelle des droits de l'homme. Il est surprenant qu’une association se réclamant défenseresse des valeurs de la Résistance « toute tendance démocratique confondues », se fasse le censeur de la candidature électorale d’un militant régionaliste, largement engagé par ailleurs sur les questions de démocratie, de fédéralisme et de respect des générations futures.


Nous invitons les grands électeurs de Haute-Savoie à faire preuve de discernement. Nous leur demandons d’apporter leur soutien à la candidature de Jeannie Tremblay et Claude Barbier, exprimant les aspirations fortes de notre société actuelle à travers des actes : écologie, changement des pratiques démocratiques, solidarités, relocalisation, reconquête de formes d’autonomies, notamment alimentaires et énergétiques.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir