En amont du second tour des élections présidentielles, le MRS dénonce les incohérences et le non sens démocratique du scrutin présidentiel français.

Les deux candidats "reçus", suite au premier tour, ne représentent que 16% et 14% de la population active. L’un des deux se targuera demain de posséder les quasi-pleins pouvoirs et imposera son propre programme. La cinquième
République repose sur l’élection du président "providentiel"... Avons-nous donc besoin d'un sauveur ? Drôle de conception à laquelle nous n'adhérons pas !

Question soulevée dans le journal "Libération" faisant intervenir des experts tous d'accord pour ne pas être politiquement incorrect. Dommage, la question mérite réellement débat.
Dommage que les propos relevés ne soient pas contradictoires !

La France, un des Etats les plus corrompus d’Europe, constate Transparency International La France, grâce à une opacité bien organisée, est un pays de petite vertu, lorsqu’il s’agit de corruption. En Europe, elle se place dans le peloton de tête des pays où la corruption prospère le mieux.
gs1C’est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre la disparition brutale de notre camarade Gilbert Saillet.

Figure bien connue du Pays Rochois, homme de conviction, Gilbert avait choisi, au terme d’une vie professionnelle bien remplie, de consacrer son temps aux combats sociaux et écologiques du département. Son action dans le domaine associatif où il a laissé le souvenir d’un militant infatigable, l’avait ensuite conduit à s’investir en politique.

il avait obtenu 41% des voix aux élections législatives de 2012, dans la 3ème circonscription de Haute-Savoie.

Régionaliste convaincu, il avait, en août dernier, été la cheville ouvrière de l’université d’été organisée par le MRS à La Roche, et était fortement impliqué dans la préparation des prochaines élections municipales de cette ville. La maladie ne lui aura malheureusement pas laissé le temps d’aller au bout de son projet.

Sa disparition laissera un grand vide dans notre mouvement.

Le MRS présente toute ses condoléances à sa famille et s’associe à sa peine en ces circonstances douloureuses.

 

20 décembre 20h à Cran Gévrier : s'engager en région, l'identité alpine , une affaire rétrograde ?


Le fil rouge des Cafés Act’Humanisme de cette année (tous les troisièmes mardis du mois, de 20h à 22h (au Gallice Café à Cran-Fevrier) est dédié cette année au thème de l'engagement. A cinq mois d'échéances électorales majeures, nous ouvrons la réflexion sur les différents types d'engagement  et les motivations qu'ils recouvrent. Ainsi, ce mardi 20 décembre 2011, nous aborderons le thème : "Défendre le patrimoine et l'identité des Alpes, est-ce conservateur, dépassé, désuet, complètement rétro ? Est-ce aussi un engagement ouvert au-delà des frontières alpines ?

 

Pour débattre avec le public, seront réunis des régionalistes savoyards convaincus, des amoureux des produits et de la cuisine des montagnes, des chantres du patois, des chansons et du cor des Alpes, des défenseurs des paysages, de sa faune et de sa flore, des conteurs de vieilles histoires que recellent nos almanachs...

 

Organisation : http://www.humanisme-et-societes.org/

 

Adresse :

Gallice Café
13 avenue des Harmonies
F-74960 CRAN-GEVRIER
Tél. : (0)9 51 84 12 13 - Fax : (0)9 56 84 12 13

Assemblée générale 2010 du MRS

5 Février 20111

ag 2010

Le rapport moral et le rapport financier statutaires sont présentés par le président Noël Communod qui rappelle pourquoi et comment le MRS s’est associé à Europe Ecologie-Les Verts (EELV). La raison initiale est une prise de position en faveur du régionalisme2 devant la commission Balladur chargée de la réforme territoriale (janvier 2009). Les succès électoraux aux européennes (2009) et aux régionales (2010) ont consolidé cette alliance qui sera maintenue pour les cantonales (2011). Des négociations en cours on attend que la fédération R&PS3, à laquelle appartient le MRS participe au Bureau national exécutif d’EELV, ce qui est déjà réalisé au niveau régional avec le CPRS4. La présence d’un Conseiller régional MRS au sein du groupe EELV a fait progresser la cause de la région Savoie même si le PS lui manifeste une hostilité croissante. La campagne électorale EELV-MRS sur les 36 cantons renouvelables (73+74) permettra l’expression des valeurs régionalistes et accroîtra la visibilité politique du MRS dont on espère l’élection de 2 ou 3 conseillers généraux MRS.

Le rapport financier a un solde positif malgré les frais de communication importants de deux colloques en octobre (Les Gets) et décembre (Chambéry) dont les textes ont été édités5 et diffusés.

Le Rapport moral et le Rapport financier sont approuvés à l’unanimité moins le rapporteur, ainsi que la composition du nouveau Conseil des provinces qui comprend 18 membres.

Les projets pour 2011 sont présentés à l’Assemblée générale et soumis aux débats. Une Charte des Valeurs, en cours de rédaction, sera soumise à la prochaine AG.

Le site www.regionsavoie.org bien qu’en cours de finition peut être déjà consulté en ligne.

Les élections cantonales verront les 8 candidat(e)s du MRS faire campagne.

Réunion de l’Assemblée des Pays de Savoie

du 5 décembre 2002 à Annecy

Intervention de Michel BOUVARD

Député de la Savoie,

Vice-Président du Conseil Général 

Monsieur le Président,

Chers Collègues,

Le conseil d’administration de notre Assemblée des Pays de Savoie, qui réunit les deux conseils généraux, doit aujourd’hui se prononcer sur les enjeux de la nouvelle étape de la décentralisation engagée par le Président de la République et le Premier Ministre.

Au moment où la région va exister constitutionnellement, au moment où celle-ci va selon toute vraisemblance voir ses compétences et ses pouvoirs se renforcer par délégation de l’Etat, comment ne pas se poser la question de la pertinence du périmètre de la région dans laquelle nous sommes depuis 1972 ?

Comment ne pas se poser non plus la question du devenir de la collectivité départementale, celle-la même qui depuis des décennies est le premier acteur des politiques d’équipement, d’aménagement et de développement du territoire de nos deux départements ?

Les deux sujets peuvent paraître différents, en fait, ils sont intimement liés, et c’est la réponse à la question sur l’avenir du département qui doit nourrir notre réflexion par rapport à la région.

Les départements savoyards, de par leur histoire, sont les héritiers directs, et les seuls, de ce qu’a été l’organisation territoriale de la Savoie pendant des siècles, c’est ce qui explique sans doute que nos conseils généraux ont été de tout temps et sont, surtout depuis les lois de décentralisation de 1982, sortis de leurs compétences obligatoires pour intervenir dans des domaines divers et initier des politiques cohérentes. Actions environnementales, équipement de zones d’activités, créations de parcs technologiques, développement de l’enseignement supérieur, actions culturelles au delà du champ légal de la lecture publique et des archives, développement des nouvelles technologies, constituent autant de champs d’activités dans lesquelles nos assemblées se sont investies.

 

Le budget même de l’établissement public que constitue l’Assemblée des Pays de Savoie est constitué, pour la majorité, de financements pour des compétences extra légales.

Ces compétences nous les exerçons parce que dans l’ensemble de ces domaines, l’action de l’Etat, ou celle de la région, ne prend pas en compte les besoins des savoyards.

Ces compétences nous les exerçons parce que nos concitoyens expriment des attentes fortes dans ces domaines.

Ces compétences nous les exerçons parce que nous savons qu’elles conditionnent notre développement à long terme.

Mais si nous pouvons les exercer, c’est aussi parce que nous avons la chance de disposer de ressources fiscales conséquentes, supérieures, au regard de notre population, à celles d’autres départements, ressources qui s’avèrent d’ailleurs bien utiles au regard des charges spécifiques que représentent, pour des départements de montagne, l’entretien des routes, la viabilité hivernale, le coût des transports scolaires ou des constructions publiques.

MESSAGE DE NOËL AUX ADHERENTS ET MEMBRES ASSOCIES DU MRS

 

Chers ami-e-s,

On me pose souvent la question « Où en est le MRS ? ». C'est d'abord à vous que je dois maintenant une réponse. Elle sera invariable pour une part et actuelle d'autre part.

Invariable : Depuis 35 ans, le MRS milite pour une région Savoie à part entière, dotée d'un statut d'autonomie substantielle ; nous sommes toujours sur la même ligne.

Actuelle : Le MRS s'est séparé de la Ligue savoisienne dès avril 2009 pour pouvoir se rapprocher des Verts, fédéralistes et régionalistes, et participer avec eux sous les couleurs d'Europe Ecologie aux élections européennes (2009) et aux élections régionales (2010). Les résultats appréciables de cette alliance nous incitent à la poursuivre avec le nouveau parti EELV (Europe Ecologie Les Verts), créé en novembre dernier, d'autant plus qu'il dispose d'une organisation locale avec le Comité politique région Savoie (CPRS) dont fait partie le MRS. Des relations de confiance réciproques sont établies qui faciliteront les ajustements nécessaires sur plusieurs questions pendantes.

 

o Le statut du CPRS

Il est contesté par une fraction anti-régionaliste très minoritaire d'EELV, conduite par Thierry Billet (Annecy). Une démarche de médiation, prévue à court terme, devrait réaffirmer les positions fédéralistes et régionalistes de l'écologie politique.

Petite révolution dans le mouvement régionaliste Savoyard

Samedi 14 novembre 2009 : une assemblée générale du MRS (Mouvement région Savoie) se tenait à Saint Félix. Une soixantaine de personnes constituait l'assemblée.

Après un baroud d'honneur de la ligue savoisienne au sujet de la procédure,   le président Alain Favre assisté de Thierry Dupassieux et de Pierre Ottin-Pecchio a présenté l'ordre du jour qui consistait à valider l'orientation politique prise au sein de R&PS avec Europe-écologie lors des européennes et pour les prochaines élections régionales. Ce rapport fut adopté très largement.

Le second point concernait la sortie du MRS de l'association qui avait été constituée il y a quelques années avec la ligue savoisienne : ESL. Après un débat houleux au cours duquel Patrice Abeille a tenté d'empêcher un tel vote qui le privera de financements, la décision fut prise à une large majorité de quitter le bateau de la ligue savoisienne.

Le troisième point proposait une modification des statuts permettant à des personnalités extérieures de devenir membres associés au MRS ; celle-ci fut adoptée facilement.