La vie nouvelle ( mai 2008)

Coopération Savoie / Haute-Savoie Esprit, es-tu là?

vienouvellemai2008

Hervé Gaymard, nouveau président de l'Assemblée des Pays de Savoie. À ses côtés, Pierre Devant, doyen d'âge de l'assemblée et Christian Monteil, président du Conseil générale de Haute-Savoie.

L'Assemblée des Pays de Savoie a élu Hervé Gaymard président.

L'objectif des deux départements est d'avancer lentement mais sûrement. Pour éviter les déconvenues récentes et revenir à la dynamique issue de « l'esprit de Tamié », l'acte fondateur en 1999.
Entre la Savoie et la Haute-Savoie, l'histoire - récente - est un éternel recommencement. En 1999, pour faire face à la pression des indépendantistes de la Ligue Savoisienne, les conseillers généraux des deux départements, à l'abbaye de Tamié, jetaient les bases d'une nouvelle coopération. Neuf ans plus tard, les membres des deux assemblées départementales, largement renouvelées depuis lors, se sont retrouvés à Chambéry. Objectif : redonner du souffle à l'Assemblée des Pays de Savoie (APS), créée officiellement en 2001, dans la ligne de l'esprit de Tamié. Depuis cette époque, plutôt que de se développer, l'esprit de Tamié était retombé comme un soufflé, une bonne partie des conseillers généraux des deux départements s'était désintéressée totalement de la coopération interdépartementale. Il fallait battre le rappel des troupes pour atteindre péniblement le quorum lors des réunions plénières.


Le président du conseil général de Savoie et nouveau président de l'APS, Hervé Gaymard, et son homologue Christian Monteil, qui a succédé à Ernest Nycollin, à la tête du conseil général de Haute-Savoie, ont décidé de proposer à leurs deux conseils généraux de se concentrer sur quatre champs d'intervention : la promotion touristique, la valorisation et la promotion des produits agricoles, l'enseignement supérieur et la recherche, la culture.
Exit tout le reste ?
Aux critiques émises par le chef de file de la gauche au conseil général de Savoie, Thierry Repentin, déplorant « la réduction de voilure dans des secteurs où le dynamisme existe », Hervé Gaymard n'exclut cependant pas d'organiser des débats - par exemple sur les traversées alpines - lors de sessions spéciales. Par exemple au terme de l'assemblée générale annuelle.
Nouvelle innovation : l'ensemble des conseillers généraux se retrouvera une fois l'an seulement. Un groupe restreint de 15 conseillers généraux pour chaque département, qui se réunira plusieurs fois par an, sera de facto, au nom de l'efficacité, le véritable exécutif

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir