Au lendemain du référendum sur le conseil unique d'Alsace qui n'a pas obtenu les résultats escomptés, Jean-Georges Trouillet, membre actif du Mouvement Unser Land présente un bilan de la "tragédie alsacienne".

Publié sur http://unserland.org/

 

"Wer sich zum Wurm macht, soll nicht klagen, wenn er getreten wird“. (Kant)

Si tu fais le ver de terre, ne t'étonne pas que l'on te marche dessus

Quelques vérités mathématiques…

Ce dimanche 7 avril, c’est bien le oui qui l’a emporté, avec un score global de 58% à l’échelle de l’Alsace. Le « oui » l’emporte dans 65% des communes alsaciennes et dans 96% des communes de Basse-Alsace. Il atteint des scores dépassant les 80% dans certaines communes du Kochersberg. Les Alsaciens qui ont voté, ont, en majorité, affirmé leur adhésion au projet de fusion des collectivités.

Oui, mais… les conditions fixées par la loi étaient drastiques : le « oui » devait l’emporter dans les deux départements, en réunissant plus de 25% des inscrits, ce qui supposait une forte mobilisation. Etonnantes règles… Si elles avaient été appliquées aux autres scrutins, combien d’élections auraient été validées ?

 

Lire la suite

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir